Volley-ball : les Centurions monstrueux à Paris !

Face à la furia parisienne ce lundi en clôture de la 9e journée (1-3), le club audois a fait du bon boulot en cumulant pour la première fois de la saison deux niveaux de succès en Ligue A.

On verra si le succès du sol parisien dans le quatrième groupe est nécessaire pour la suite, mais en tout cas les hommes de Guillermo Falasca crient de colère après la contre-victoire de Willner Rivas Quijada, contre 5.e victoire de la saison. Autant les Narbonnais ont pris les devants dans les deux premiers sets, autant ils se sont liquéfiés dans le troisième set, remettant le Paris Volley dans le coup. Repoussant trois buts décisifs, les Centurions ont fait preuve de beaucoup d’individualité et de travail d’équipe pour étendre leur avance à quatre buts à chaque match.

Lire Aussi :  Insolite MotoGP : Quand Fabio Quartararo, Johann Zarco et Tech3 sillonnent les routes de France…

Reviens toujours

Sachant que Paris Volley est la meilleure fenêtre d’opportunité pour rester à l’écart de ses rivaux en vue du top 8, la première commande avec le cabinet de Jouffroy a annoncé les couleurs. Réussi à canaliser la force d’attaque parisienne, où l’étoile montante Lawani est toujours en convalescence, NV fait tout match nul au premier tour (12-18, 23-25). Au vu des ingrédients, tant en réception qu’en attaque, où l’international vénézuélien Rivas est dans tous les coups, le Narbonnais a plus d’un tour dans son sac (5 -13). Même notre échec de la fonction cardiaque de 2e set n’empêche pas les invités de forcer le passage (13-16, 22-25). Quand tous les signaux sont au vert, ils baissent la garde au début de 3e lampe. La punition a été immédiate lorsque le Paris Volley survolté a frappé un dangereux 11-1. Contraint de prendre une autre option, Narbonne a répondu par l’entrée gagnante de Julien Faganas qui a sonné l’attaque avec 5 des 8 premiers points de sa formation. De retour en selle avec une série de victoires, les Audois sont allés trop loin pour renverser la vapeur (17-7, 25-17).

Lire Aussi :  L'OM, l'OL, Lens et Brest qualifiés pour les 16es de finale de la Coupe de France

Plaintes

Si le Paris Volley a continué sur sa lancée, les Centurions ont répondu au procédé (16-14, 20-20). Dans le quatrième cas, l’organisation du capital – qui a subi la cinquième défaite dans le processus – s’est égarée en manquant trois points contraignants. Rivas Quijada a profité de la tempête pour dégager la diagonale et la décision (25-27). La joie est comme une belle relation : “C’était une victoire qui allait compter et pas seulement au niveau comptable. Nous avons encore perdu contre lui, en 3e ensemble, mais nous pouvons faire face à ne pas abandonner. C’est un événement très important pour nous. “murmura en guise de conclusion Quentin Jouffroy.

Lire Aussi :  Rory McIlroy se sent "trahi" par certains ex-coéquipiers en Ryder Cup partis sur le LIV Golf

PARIS-VOLLEY-BALL……..1

RETOUR ……………. 3

A Paris (Salle Charpy), Narbonne a battu Paris Volley 3h à 1 (25-23 en 28′, 25-22 en 31′, 17-25 en 26′ et 27-25 en 37′

Arbitres : MM. Hounnoukpé et Carquin

Public : environ 1200

Volley-ball parisien : 5 as, 12 contres, 42 attaques et 18 pauses de service. Mendez (12 points), Crer (5), Lawani (2), Panou (14), Jurkovics (12), Motta Paes (3) puis Weisigk (11).

Narbonnais : 5 as (Gelinski 1, Rivas 1, Faganas 1, Jouffroy 1, Ramon Ferragut 1), 13 contres (Kolev 5, Rivas 2, Vettori 2, Jouffroy 2, Faganas 1, Vasquez 1), 47 attaques (Rivas 20, , Kolev 6, Jouffroy 6, Vettori 4, Ramon Ferragut 3, Lesch 2) et 17 fautes

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button