« Sans officiers de la Marine marchande, l’économie est en danger » » La lettre économique et politique de PACA

Version imprimable, PDF et e-mail

La mer est l’un des plus grands trésors de la terre et de la France.

Depuis ses frontières d’outre-mer, la France possède le deuxième plus grand littoral du monde, juste derrière les États-Unis. C’est une opportunité économique majeure pour notre pays. Plus de 90 % du commerce mondial des marchandises transite par la mer et aucun grand pays maritime ne dispose d’une marine marchande puissante. La France a ainsi construit une histoire maritime dense et s’est exceptionnellement développée dans ce domaine.

A l’Assise de la mer de Nice en septembre 2021, le président de la République, Emmanuel Macron, appelait à “aller plus vite” pour “restaurer la grande puissance maritime de la France” et à accélérer la transition écologique des navires de commerce. Mais l’opération est désormais forcée faute d’officiers qualifiés. Dans son allocution, Emmanuel Macron a ainsi annoncé l’objectif du gouvernement de doubler le nombre de diplômes de l’École nationale supérieure maritime (ENSM) d’ici 2027 pour s’adapter aux besoins et aux services des gens de mer. En effet, sans les dirigeants de la marine marchande, c’est toute notre économie qui est en danger, ainsi que nos vies.

Lire Aussi :  Repli en vue en Europe pour la dernière séance de l'année - 30/12/2022 à 07:42

Les diplômés de certains lycées connaissent bien ce pays dont on parle peu… Et pourtant, la classe marchande accorde une attention jubilatoire et encourageante aux jeunes aventuriers en colère autour de la mer !

Lire Aussi :  Arkunir arrive à battre Elon Musk sur Twitter (et déchaîne les foules)

Pourquoi pas un capitaine, un ingénieur ou un expert en ingénierie maritime et tour du monde agissant comme une flotte commerciale du futur qui embrasse la transition écologique et énergétique ? En tant qu’officier, non seulement vous voyez le monde, mais vous bénéficiez également de 6 mois de vacances par an.

La France a engagé la sécurité maritime auprès d’acteurs publics et privés, au sein desquels l’ENSM joue un rôle capital. Chaque année, 1 200 élèves sont formés sur leurs sites de Marseille, Le Havre, Nantes et Saint-Malo pour exploiter les navires, définir leurs routes et assurer la sécurité des personnes, des passagers et des marchandises. Ils rejoignent la marine marchande en suivant l’un des trois grades proposés: officier du génie, officier de pont et officier du génie (navire et moteur). La formation délivrée par l’ENSM s’organise autour de programmes complets et experts, mêlant théorie, simulation, stages et navigation.

Lire Aussi :  Démystifier l’économie | Les variations de l’inflation s’additionnent-elles ?

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button