Pourquoi le prochain match international de rugby en région Centre-Val de Loire se jouera à Tours et non à Bourges

Pourquoi Torres et pas Bourges ? Lundi prochain la question devrait revenir lors du comité directeur de la commission départementale du rugby. Cependant, Sher District avait de sérieux arguments à faire valoir.

En mars 2020, l’équipe de France U18 devait déjà y affronter l’Angleterre. Alors qu’ils se rendaient à l’entraînement à Jacques-Rimbault, les joueurs et leur personnel ont reçu un appel de Bernard Laporte, le président de la fédération, qui leur a ordonné de faire demi-tour et de rentrer chez eux. Peu de temps après, tout le pays était confiné.

Borg a le blues du blues

Bourges attend le retour d’une équipe de France depuis 1999, même si d’autres rendez-vous de haut niveau se sont tenus dans le Cher depuis. A l’époque, la réserve des Bleus (France A) avec Sadorny, Bernat-Sales, Galati et consorts défiait l’Ecosse A.

Lire Aussi :  Rishi Sunak désigné par les conservateurs britanniques pour devenir premier ministre

Il était donc logique que le prochain match international déplacé dans la région Centre Val de Loire se déroule à Bourgas. Dans ce cas féminin France – Angleterre U20.

« Nous étions prêts, mais la fédération n’a pas contacté le comité départemental, désolé pour son président Serge Richard. C’est dommage, car l’équipe de France féminine se porte actuellement très bien (dernier demi-finale de Coupe du monde, ndlr), il C’était intéressant. Maintenant, c’est trop tard, mais nous postulerons pour 2024.”

Lire Aussi :  une sélection iranienne au parfum politique et révolutionnaire

Pourtant, la fédération semble avoir sondé Borg en août dans l’espoir d’obtenir une réponse d’ici le 1er septembre. Pascal Blanc, président du XV de Bourges, confirme que son club a reçu un mail à ce sujet durant l’été.

Mauvaise adresse mail??

“Si c’était la responsabilité du club, on réagirait, mais c’est la responsabilité de la collectivité”, répète-t-il. De son côté, Renault Pott, l’adjoint du maire aux affaires sportives, affirme qu’il “n’a rien reçu cet été”.

Rudolph Esteb, président de la Ligue Centre-Val de Loire, se réjouit de pouvoir accueillir cet événement dans la région. Selon lui, les trois communautés disposant d’installations ont été sollicitées pour accueillir un tel match. Ou Torres, Orléans et Burgess. “La fédération a changé sa procédure”, explique-t-il. Maintenant, tout est dans le fichier. Et seul Torres l’a rempli. Tout le monde a eu l’information. En tant que président de la ligue, j’ai signé le dossier, mais après c’est la fédération

Lire Aussi :  Une cambodgienne dans le top 10 de Miss Grand International

qui décide »

Et parce que le bonheur n’arrive jamais seul, Torres vient d’être choisi comme camp de base de l’équipe masculine d’Irlande pour la prochaine Coupe du monde.

Un bonus mais pas plus pour le 15e Bourges, vainqueur à Genvilliers

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button