Dérives des influenceurs : le couple Blata visé par une plainte pour escroquerie en bande organisée

Une plainte en recours collectif annonçant un certain nombre d’autres actions. Un groupe d’internautes victimes de fraude, Groupe de soutien aux victimes d’influence (AVI), va déposer une plainte pour fraude en bande organisée contre X et l’influenceur Mark Blata et sa femme Nade ont annoncé lundi. Problème : Deux affaires liées aux NFT et au commerce en ligne, qui auraient pu entraîner des pertes de plusieurs millions d’euros.

Le premier cas est Animoon, un projet NFT inspiré de Pokémon (mais non nommé par Nintendo, la société propriétaire de la marque), qui est passé à la télé-réalité et a été salué par le célèbre influenceur Mark Blata. pour aimer les commérages au milieu.

Avec ce stratagème, les créateurs de ce NFT promettaient aux premiers investisseurs des avantages importants tels que “2 500 dollars offerts chaque mois à vie, des vêtements de luxe, des voyages au Japon, des gains sur les cartes Pokémon”. Cas

Plus de 5 millions d’euros de dégâts

Pourtant, cinq mois après la vente de ces jetons immuables, qui réunissaient 5 000 investisseurs, les fondateurs du projet n’ont pu être joints. “Parmi nos victimes, nous avons un Canadien qui a perdu environ 30 000 euros”, a témoigné l’internaute iamnotyou, l’un des membres de l’équipe qui a souhaité rester anonyme pour éviter les menaces. Le total des dommages dans l’affaire est estimé à plus de 6 millions de dollars soit plus de 5,5 millions d’euros.

Lire Aussi :  [Le saviez-vous ?] Chenonceaux, Villandry… Ces avions Air France qui font voler la Touraine dans le monde entier

L’autre affaire concernait des ventes promues par Mark Blata via Instagram, Snapchat et Telegram, qui dirige un groupe appelé Blata Gang. Avec cela, il incite ses abonnés à s’inscrire sur les plateformes de change en ligne et promet un gain de 200 euros par jour, avec un investissement initial de 500 euros… Mais cela, comme beaucoup de stratagèmes, de 1500 à 2000 euros occasionnant d’énormes pertes, selon les estimations. indique que le membre de l’équipe est même libéré… 13 000 euros.

VIDÉO. “J’ai investi 1 500 euros dans le commerce d’imitation de Mark Blata et j’ai tout perdu”

Lire Aussi :  Quel temps fera-t-il cet hiver ? Voici les premières indications de Météo France

Selon le cabinet d’avocats Ziegler, ces arnaques ont déjà été découvertes via les plateformes FX Vantage, ou encore Iron FX, dans des affaires d’escroquerie impliquant les influenceurs de la famille JLC, Jazz et Laurent Correia.

Des dizaines de prétendants

La plainte est déposée contre X (dans l’affaire Animoon) et Mark Blata et sa femme, Nade, ainsi qu’un influenceur (dans l’affaire du commerce). Selon le collectif, au moins 80 plaignants étaient impliqués dans ces deux affaires. Leur nombre ne cesse de croître. “Il ne se passe pas une semaine sans que de nouvelles personnes nous approchent”, a déclaré iamnotyou. Parallèlement, le bureau du procureur chargé de ces deux plaintes a lancé des appels spéciaux pour recueillir les plaintes d’autres victimes.

Après l’apparition cet été du hashtag #blatarnaqueet, suite au débat “influenceurs” popularisé par le rappeur Booba, l’équipe est intervenue pour soutenir les victimes avec l’intervention d’avocats faisant partie du groupe de promesses. A terme, il vise à travailler avec les fichiers d’autres influenceurs à l’origine des fraudes. “Nous voulons automatiser toutes les procédures pour tous les influenceurs et rassembler toutes les victimes”, promet iamnotyou, de l’équipe.

Lire Aussi :  Les principaux disparus en France en 2022

L’influenceur Mark Blata n’a pas répondu aux demandes de commentaires des Parisiens. La star des réseaux sociaux, qui compte plus de 4 millions de followers, a encore diffusé la semaine dernière des vidéos mettant en scène la spectaculaire promotion des placements financiers, malgré une pratique maintes fois critiquée par l’Autorité des marchés financiers.

Cette fois, l’influenceur a recommandé le projet Wixor, qui traite du “trading de crypto-monnaie” automatisé et gagne “des millions d’euros à ne rien faire” grâce uniquement à un smartphone. Pour le prouver, il a accompagné son annonce de coupures de presse montrant son style de vie somptueux et ses hautes associations. “Les voitures sont réelles, les montres sont réelles, les maisons sont réelles”, jure-t-il, et ces gains permettent à ses abonnés de “mettre leur argent en lieu sûr”.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button