Anne Hidalgo offensive contre Rachida Dati mais critiquée dans sa propre majorité

Jeudi 17 novembre, le Conseil de Paris s’est contenté pour sa session de novembre, comme à son habitude, d’un affrontement à double sens féroce mais déterminé entre la droite et la gauche parisiennes. Sera-t-elle aussi importante que la décision d’Anne Hidalgo d’augmenter les taxes foncières ou que la ville de Paris subventionne une association qui veut construire un abri pour hérissons en forêt ? Vincennes, qui brassait Les Républicains (LR).

A lire aussi : L’article est réservé à nos abonnés Une augmentation importante des taxes foncières inquiète la ville de Paris

Mais c’est sans compter sur l’accusation portée par le maire de Paris (Parti socialiste, PS), qui a exigé d’ouvrir la séance par une déclaration. “solennel”. Avec à la clé le questionnement de son principal adversaire. “Pendant des mois et c’est encore dans le journal ce matin Sortie, nous avons des articles relatant les activités extérieures de Rachida Dati accusée de dissimulation de corruption passive et d’abus de pouvoir. La présomption d’innocence, certes, mais c’est troublant. Je dis solennellement : nous avons le droit de savoir. Nous devons être informés de ces actions par Rachida Dati. » lien vers l’article de SortiePublié le 16 novembre, le maire du 7e évoque les liens supposés entre LRe arrondissement et le PSG avec un “unité de renseignement privée au sein du club”. Et selon la vérité, Mje Dati est mis en examen depuis juillet 2021 dans une enquête sur les prestations de conseil de Carlos Ghosn, l’ancien PDG de l’alliance Renault-Nissan.

Lire Aussi :  nucléaire, éolien, solaire, à quoi tournera la France de demain ? Le débat public s’ouvre

La personne concernée n’était pas sur le semi-vélo à ce moment-là. Mais Francis Szpiner, maire de LR 16e quartier, a répondu. “La presse n’est pas la justice. Et il vaut mieux lui dire en face. Anne Hidalgo savait que Rachida Dati était dans son bureau. En termes de contenu et de forme, je ne le trouve pas très adapté.il a déploré accusant Mje Hidalgo continue “Une manœuvre de diversion à propos de la nomination de son nouvel assistant”.

“32 assistants c’est trop”

Quelques minutes plus tard, deux candidats étaient effectivement élus. Alors que le soutien du nouvel assistant outre-mer Jacques Martial n’a posé aucun problème, Lamia El Aaraje en tant qu’assistante handicap a également causé des problèmes à beaucoup. M. pour certains élus municipaux du PSje El Aaraje, ancien député socialiste du XXe Un comté dont le vote a été jugé invalide n’est pas considéré comme un grand signe d’unité. Aux dernières élections législatives, il s’est présenté contre Danielle Simonnet (La France insoumise), investie par la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes). Le nouveau député entend également présenter une liste avec Ann Hidalgo contre l’actuel premier secrétaire Olivier Faure lors du prochain congrès du PS. Lamia El Aaraje a également été accusée dans un article de journal la veille de sa nomination Parisien, l’accusant de harcèlement moral par son ancien collègue à l’Assemblée nationale. Maisje Hidalgo n’avait pas l’intention de retirer la candidature de son défenseur.

Lire Aussi :  Quand les réseaux 2G et 3G disparaîtront-ils en France ?

Il vous reste 35,68% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button